fleur

BIENVENUE SUR LE SITE
D'ALAIN DELAYE

soleil
Moteur de recherche interne avec Google

ARTISTES

MICHEL QUENT

Cliquer sur la miniature

Printemps sur la Loire
Sauvage Plougrescant
Surplomb fleuri sur la Loire
La voûte fleurie
La Daguenière
Rochers à Port Blanc
Clairière
Trêves
A Plougrescant
A Plougrescant
Chemin de randonnée à Plougrescant
Ploumanach
 
Le bouquet bleu
De Ploumanach à Perros

Michel Quent est un artiste au parcours multidirectionnel. Graphiste publicitaire, restaurateur d'oeuvres d'art, conseiller artistique et rédacteur de revues d'art, éditeur, il s'est finalement consacré à l'enseignement et a donné pendant plusieurs années une formation au dessin et à la peinture sur plusieurs sites angevins.

L'artiste

mquent

Grand collectionneur d'oeuvres de toutes époques, Michel est un passionné d'art ancien et moderne.

Ses expositions personnelles, en groupe ou en salon, lui ont valu de nombreux prix et distinctions. Elles jalonnent un parcours riche de créations utilisant toutes les techniques picturales : aquarelle, gouache, huile, pastel, crayons...

On trouvera dans la galerie que nous présentons quelques échantillons de ses travaux.

Dans le registre figuratif où il se situe, Michel se distingue par sa manière de travailler. Qui l'observe en train de peindre est d'abord frappé par la fluidité de sa touche et la manière synthétique qu'il a de faire avancer son sujet.

Son pinceau ne s'attarde jamais sur un fragment du tableau, mais circule librement, souplement sur sa totalité. Si bien que, dès le départ, et à quelque étape qu'ensuite on l'observe, s'en dégage toujours une impression d'harmonie, d'équilibre.

D'emblée, l'oeuvre est en place et ne progresse souvent qu'en finesses, détails et contrastes. On serait parfois tenté de lui demander de s'arrêter sans préciser davantage, d'en rester aux premières lignes souples, vivantes, que l'on craint de voir disparaître sous un travail plus achevé.

Mais l'oeuvre doit poursuivre sa course, car elle est portée par un désir de complétude, de plénitude, et ne saurait rester à l'état d'ébauche. Que vise cette aspiration, cette recherche de perfection ? La liaison de tous les êtres, l'accomplissement d'une unité organique, le moment où le peintre pourra sans regret, lâcher son pinceau.

Ce qui ressort de cette façon de travailler est que la création n'y est pas tant au niveau de l'oeuvre achevée que dans le mouvement même de sa gestation, dans l'élan qui la fait surgir. Le point d'aboutissement, le tableau terminé, ne fait plus alors que témoigner d'un moment fugitif de vie, lequel seul importe vraiment. La Nature, qui sans cesse bouge, change et fait oublier ses traces, la Nature toujours nouvelle, toujours renaissante, ne travaille-t-elle pas ainsi ?


Contact / Haut de page