fleur

BIENVENUE SUR LE SITE
D'ALAIN DELAYE

soleil
Moteur de recherche interne avec Google

EPITRES

EPITRE AUX ROMAINS - CHAPITRES 1 à 6

Retour à la liste

Notes
Chapitres suivants

Chapitre 1

L'évangile que Paul annonce

1 Paul, serviteur de Jésus-Christ, appelé à être * apôtre, mis à part pour annoncer * l'Evangile de Dieu. 2 Cet Evangile, qu'il avait déjà promis par ses * prophètes dans les Ecritures saintes, 3 concerne son Fils, issu selon la chair (a) de la lignée de David, 4 établi, selon l'Esprit Saint, Fils de Dieu avec puissance par sa résurrection d'entre les morts, Jésus Christ notre Seigneur. 5 Par lui nous avons reçu la grâce d'être apôtre pour conduire à l'obéissance de la foi (b), à la gloire de son * nom, tous les peuples * païens, 6 dont vous êtes vous aussi que Jésus-Christ a appelés. 7 A tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome, aux saints (c) par l'appel de Dieu, à vous, grâce et paix de la part de Dieu notre père et du Seigneur Jésus-Christ.

Paul et les chrétiens de Rome

8 Tout d'abord, je rends grâce à mon Dieu par Jésus-Christ pour vous tous: dans le monde entier on proclame que vous croyez. 9 Car Dieu m'en est témoin, lui à qui je rends un culte en mon esprit en annonçant * l'Evangile de son Fils: je fais sans relâche mention de vous, 10 demandant continuellement dans mes prières d'avoir enfin, par sa volonté, l'occasion de me rendre chez vous. 11 J'ai en effet un très vif désir de vous voir, afin de vous communiquer quelque don spirituel pour que vous en soyez affermis, 12 ou plutôt pour être réconforté avec vous et chez vous par la fois qui nous est commune à vous et à moi. 13 Je ne veux pas vous laisser ignorer, frères, que j'ai souvent projeté de me rendre chez vous - jusqu'ici j'en ai été empêché -, afin de recueillir quelques fruits chez vous, comme chez les autres peuples païens. 14 Je me dois aux Grecs (d) comme aux barbares, aux gens cultivés comme aux ignorants; 15 de là, mon désir de vous annoncer l'Evangile, à vous aussi qui êtes à Rome.

La puissance de l'Evangile

16 Car je n'ai pas honte de * l'Evangile: il est puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du * Juif d'abord, puis du Grec. 17 C'est en lui en effet que la justice de Dieu (e) est * révélée, par la foi et pour la foi, selon qu'il est écrit: Celui qui est juste par la foi vivra (f).

Egarement et folie des païens

18 En effet, la colère de Dieu se * révèle du haut du * ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes, qui retiennent la vérité captive de l'injustice; 19 car ce que l'on peut connaître de Dieu est pour eux manifeste: Dieu le leur a manifesté. 20 En effet, depuis la création du monde, ses perfections visibles, éternelle puissance et divinité, sont visibles dans ses oeuvres pour l'intelligence; ils sont donc inexcusables, 21 puisque, connaissant Dieu, ils ne lui ont rendu ni la gloire ni l'action de grâce qui reviennent à Dieu; au contraire, ils se sont fourvoyés dans leurs vains raisonnements et leur coeur insensé est devenu la proie des ténèbres: 22 se prétendant sages, ils sont devenus fous; 23 ils ont troqué la gloire du Dieu incorruptible contre des images représentant l'homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, des reptiles.
24 C'est pourquoi Dieu les a livrés, par les convoitises de leurs * coeurs, à * l'impureté où ils avilissent eux-mêmes leurs propres corps. 25 Ils ont échangé la vérité de Dieu (g) contre le mensonge, adoré et servi la créature au lieu du créateur qui est béni éternellement. * Amen. 26 C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions avilissantes: leurs femmes ont échangé les rapports naturels pour des rapports contre nature; 27 les hommes de même, abandonnant les rapports naturels avec la femme, se sont enflammés de désir les uns pour les autres, commettant l'infamie d'homme à homme et recevant en leur personne le juste salaire de leur égarement. 28 Et comme ils n'ont pas jugé bon de garder la connaissance de Dieu, Dieu les a livrés à leur intelligence sans jugement: ainsi font-ils ce qu'ils ne devraient pas. 29 Ils sont remplis de toute sorte d'injustice, de perversité, de cupidité, de méchanceté, pleins d'envie, de meurtres, de querelles, de ruse, de dépravation, diffamateurs, 30 médisants, ennemis de Dieu, provocateurs, orgueilleux, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents, 31 sans intelligence, sans loyauté, sans coeur, sans pitié. 32 Bien qu'ils connaissent le verdict de Dieu déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles actions, ils ne se bornent pas à les accomplir, mais ils approuvent encore ceux qui les commettent.

fleche

Chapitre 2

Le juste jugement de Dieu

Tu es donc inexcusable, toi, qui que tu sois, qui juges; car, en jugeant autrui, tu te condamnes toi-même, puisque tu en fais autant, toi qui juges. 2 Or, nous savons que le jugement de Dieu s'exerce selon la vérité contre ceux qui commettent de telles actions. 3 Penses-tu, toi qui juges ceux qui les commettent et qui agis comme eux, que tu échapperas au jugement de Dieu ? 4 Ou bien méprises-tu la richesse de sa bonté, de sa patience et de sa générosité, sans reconnaître que cette bonté te pousse à la conversion ? 5 Par ton endurcissement, par ton coeur impénitent (h), tu amasses contre toi un trésor de colère pour le * jour de la colère (i) où se * révèlera le juste jugement de Dieu, 6 qui rendra à chacun selon ses oeuvres: 7 vie éternelle pour ceux qui, par leur persévérance à bien faire, recherchent gloire, honneur et incorruptibilité, 8 mais colère et indignation pour ceux qui, par révolte, se rebellent contre la vérité et se soumettent à l'injustice. 9 Détresse et angoisse pour tout homme qui commet le mal, pour le * Juif d'abord et pour le Grec; 10 gloire, honneur et paix à quiconque fait le bien, au Juif d'abord puis au Grec, 11 car en Dieu il n'y a pas de partialité. 12 Tous ceux qui ont péché sans la loi périront aussi sans la * loi; tous ceux qui ont péché sous le régime de la loi seront jugés par la loi. 13 Ce ne sont pas en effet ceux qui écoutent la loi qui seront justes devant Dieu; ceux-là seront justifiés qui la mettent en pratique. 14 Quand des * païens, sans avoir de loi, font naturellement ce qu'ordonne la loi, ils se tiennent lieu de loi à eux-mêmes, eux qui n'ont pas de loi. 15 Ils montrent que l'oeuvre voulue par la loi est inscrite dans leur * coeur; leur conscience en témoigne également ainsi que leurs jugements intérieurs qui tour à tour les accusent et les défendent (j). 16 C'est ce qui paraîtra au jour où, selon mon * Evangile, Dieu jugera par Jésus Christ le comportement caché des hommes.

La désobéissance d'Israël

17 Mais, si toi qui portes le nom de * Juif, qui te reposes sur la * loi et qui mets ton * orgueil en ton Dieu (k), 18 toi qui connais sa volonté, toi qui, instruit par la loi, discernes l'essentiel, 19 toi qui es convaincu d'être le guide des aveugles, la lumière de ceux qui sont dans les ténèbres, 20 l'éducateur des ignorants (l), le maître des simples, parce que tu possèdes dans la loi l'expression même de la connaissance et de la vérité... 21 Eh bien! toi qui enseignes autrui, tu ne t'enseignes pas toi-même! Tu prêches de ne pas voler, et tu voles! 22 Tu interdis l'adultère, et tu commets l'adultère! Tu as horreur des idoles, et tu pilles leurs temples! 23 Tu mets ton orgueil dans la loi, et tu déshonores Dieu en transgressant la loi! 24 En effet, comme il est écrit, le * nom de Dieu est * blasphémé à cause de vous parmi les païens. 25 Sans doute la * circoncision est utile si tu pratiques la loi, mais si tu transgresses la loi, avec ta circoncision, tu n'es plus qu'un incirconcis. 26 Si donc l'incirconcis observe les prescriptions de la loi, son incirconcision ne lui sera-t-elle pas comptée comme circoncision ? 27 Et lui qui, physiquement incirconcis, accomplit la loi, te jugera, toi qui, avec la lettre de la loi et la circoncision, transgresses la loi. 28 En effet, ce n'est pas ce qui se voit qui fait le Juif, ni la marque visible dans la chair qui fait la circoncision, 29 mais c'est ce qui est caché qui fait le Juif, et la circoncision est celle du * coeur, celle qui relève de l'Esprit et non de la lettre (m). Voilà l'homme qui reçoit sa louange non des hommes, mais de Dieu.

fleche

Chapitre 3

La désobéissance de tous les hommes

Quelle est donc la supériorité du * Juif ? Quelle est l'utilité de la * circoncision ? 2 Grande à tous égards! Et d'abord, c'est à eux que les révélations (n) de Dieu ont été confiées. 3 Quoi donc ? Si certains furent infidèles, leur infidélité va-t-elle annuler la fidélité de Dieu ? 4 Certes non! Dieu doit être reconnu véridique et tout homme menteur, selon qu'il est écrit: Il faut que tu sois reconnu juste dans tes paroles, et que tu triomphes lorsqu'on te juge. 5 Mais si notre injustice met en relief la justice de Dieu, n'est-il pas injuste en nous frappant de sa colère ? Je parle selon la logique humaine. 6 Certes non! Car alors, comment Dieu jugera-t-il le * monde ? Mais si, par mon mensonge, la vérité de Dieu éclate d'autant plus pour sa gloire, pourquoi donc, moi, suis-je encore condamné comme * pécheur ? 8 Et alors, pourquoi ne ferions-nous pas le mal afin qu'il en résulte du bien, comme certains calomniateurs nous le font dire ? - Ces gens-là méritent leur condamnation! 9 Mais quoi ? avons-nous encore, nous Juifs, quelque supériorité ? Absolument pas! Car nous l'avons déjà établi: tous, Juifs comme Grecs, sont sous l'empire du péché. 10 Comme il est écrit:
Il n'y a pas de juste, pas même un seul.
11 il n'y a pas d'homme sensé, pas un qui cherche Dieu.
12 Ils sont tous dévoyés, ensemble pervertis,
pas un qui fasse le bien, pas même un seul.
13 Leur gosier est un sépulcre béant;
de leur langue ils sèment la tromperie;
un venin d'aspic est sous leurs lèvres;
14 leur bouche est pleine de malédictions et d'amertume;
15 leurs pieds sont prompts à verser le sang;
16 la ruine et le malheur sont sur leurs chemins;
17 et le chemin de la paix, ils ne le connaissent pas.
18 Nulle crainte de Dieu devant leurs yeux!

19 Or, nous savons que tout ce que dit la * loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée et que le monde entier soit reconnu coupable devant Dieu. 20 Voilà pourquoi personne ne sera justifié devant lui par les oeuvres de la loi; la loi, en effet, ne donne que la connaissance du péché.

Justifiés par la foi

21 Mais maintenant, indépendamment de la * loi, la justice de Dieu a été manifestée; la loi et les * prophètes lui rendent témoignage. 22 C'est la justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient, car il n'y a pas de différence: 23 tous ont péché, sont privés de la gloire de Dieu, 24 mais sont gratuitement justifiés par sa grâce, en vertu de la délivrance accomplie en Jésus-Christ. 25 C'est lui que Dieu a destiné à servir d'expiation (p) par son * sang, par le moyen de la foi, pour montrer ce qu'était sa justice, du fait qu'il avait laissé impunis les péchés d'autrefois, 26 au temps de sa patience. Il montre donc sa justice dans le temps présent, afin d'être juste et de justifier celui qui vit de la foi en Jésus. 27 Y a-t-il donc lieu de * s'enorgueillir ? C'est exclu! Au nom de quoi ? Des oeuvres ? nullement, mais au nom de la foi (q). 28 Nous estimons en effet que l'homme est justifié par la foi, indépendamment des oeuvres de la loi. 29 Ou alors, Dieu serait-il seulement le Dieu des Juifs ? N'est-il pas aussi le Dieu des * païens, 30 puisqu'il n'y a qu'un seul Dieu qui va justifier les * circoncis par la foi et les incirconcis par la foi. 31 Enlevons-nous par la foi toute valeur à la loi ? Bien au contraire, nous confirmons la loi!

fleche

Chapitre 4

Abraham, le père des croyants

Que dirons-nous donc d'Abraham notre ancêtre ? Qu'a-t-il obtenu selon la chair (r) ? 2 Si Abraham a été justifié par ses oeuvres, il a de quoi * s'enorgueillir, mais non devant Dieu. 3 En effet, que dit l'Ecriture ? Abraham eut foi en Dieu et cela lui fut compté comme justice. 4 Or, à celui qui accomplit des oeuvres, le salaire n'est pas compté comme une grâce, mais comme un dû. 5 Par contre, à celui qui n'accomplit pas d'oeuvres mais croit en celui qui justifie l'impie, sa foi est comptée comme justice. 6 C'est ainsi que David célèbre le bonheur de l'homme au compte duquel Dieu porte la justice indépendamment des oeuvres:
7 Heureux ceux dont les offenses ont été pardonnées et les péchés remis (s),
8 Heureux l'homme au compte de qui le Seigneur ne porte pas le péché.
9 Cette déclaration de bonheur ne concerne-t-elle donc que les * circoncis, ou également les incirconcis ? Nous disons en effet: la foi d'Abraham lui fut comptée comme justice. 10 Mais dans quelles conditions le fut-elle ? Avant, ou après sa circoncision ? non pas après, mais avant! 11 Puis le * signe de la circoncision lui fut donné comme sceau de la justice reçue par la foi lorsqu'il était incirconcis; ainsi devint-il à la fois père de tous les croyants incirconcis, pour que la justice leur fût comptée, 12 et père des circoncis, de ceux qui non seulement appartiennent au peuple des croyants, mais marchent aussi sur les traces de la foi de notre père Abraham avant sa circoncision.
13 En effet, ce n'est pas en vertu de la * loi, mais en vertu de la justice de la foi (t) que la promesse de recevoir le monde en héritage fut faite à Abraham ou à sa descendance. 14 Si les héritiers le sont en vertu de la loi, la foi n'a plus de sens et la promesse est annulée. 15 Car la loi produit la colère; là où il n'y pas de loi, il n'y a pas non plus de transgression. 16 Aussi est-ce par la foi qu'on devient héritier, afin que ce soit par grâce et que la promesse demeure valable pour toute la descendance d'Abraham, non seulement pour ceux qui se réclament de la loi, mais aussi pour ceux qui se réclament de la foi d'Abraham, notre père à tous. 17 En effet, il est écrit: J'ai fait de toi le père d'un grand nombre de peuples. Il est notre père (u) devant celui en qui il a cru, le Dieu qui fait vivre les morts et appelle à l'existence ce qui n'existe pas. 18 Espérant contre toute espérance, il crut et devint ainsi le père d'un grand nombre de peuples selon la parole: Telle sera ta descendance. 19 Il ne faiblit pas dans la foi en considérant son corps - il était presque centenaire - et le sein maternel de Sara, l'un et l'autre atteints par la mort (v). 20 Devant la promesse divine, il ne succomba pas au doute, mais il fut fortifié par la foi et rendit gloire à Dieu, 21 pleinement convaincu que, ce qu'il a promis, Dieu a aussi la puissance de l'accomplir. 22 Voilà pourquoi cela lui fut compté comme justice. 23 Or, ce n'est pas pour lui seul qu'il est écrit: Cela lui fut compté, 24 mais pour nous aussi, nous à qui la foi sera comptée puisque nous croyons en celui qui a ressuscité d'entre les morts Jésus notre Seigneur, 25 livré pour nos fautes et ressuscité pour notre justification.

fleche

Chapitre 5

Justifiés, réconciliés, sauvés

Ainsi donc, justifiés par la foi, nous sommes en paix (w) avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ; 2 par lui nous avons accès, par la foi (x), à cette grâce en laquelle nous sommes établis et nous mettons notre * orgueil dans l'espérance de la gloire de Dieu. 3 Bien plus, nous mettons notre orgueil dans nos détresses mêmes, sachant que la détresse produit la persévérance, 4 la persévérance la fidélité éprouvée (y), la fidélité éprouvée l'espérance; 5 et l'espérance ne trompe pas, car l'amour de Dieu (z) a été répandu dans nos * coeurs par l'Esprit Saint qui nous a été donné. 6 Oui, quand nous étions encore sans force, Christ, au temps fixé, est mort pour des impies. 7 C'est à peine si quelqu'un voudrait mourir pour un juste; peut-être pour un homme de bien accepterait-on de mourir. 8 Mais en ceci Dieu prouve son amour envers nous: Christ est mort pour nous alors que nous étions encore * pécheurs. 9 Et puisque maintenant nous sommes justifiés par son * sang, à plus forte raison serons -nous sauvés par lui de la colère. 10 Si en effet, quand nous étions ennemis de Dieu, nous avons été réconciliés avec lui par la mort de son Fils, à plus forte raison, réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. 11 Bien plus, nous mettons notre orgueil en Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ par qui, maintenant, nous avons reçu la réconciliation.

Adam et Jésus-Christ

12 Voilà pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le * monde et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort a atteint tous les hommes parce que (a) tous ont péché... 13 car (b), jusqu'à la * loi, le péché était dans le monde et, bien que le péché ne puisse être sanctionné quand il n'y pas de loi, 14 pourtant, d'Adam à Moïse la mort a régné, même sur ceux qui n'avaient pas péché par une transgression identique à celle d'Adam, figure de celui qui devait venir (c).
15 Mais il n'en va pas du don de grâce comme de la faute; car, si par la faute d'un seul la multitude a subi la mort, à plus forte raison la grâce de Dieu, grâce accordée en un seul homme, Jésus-Christ, s'est-elle répandue en abondance sur la multitude. 16 Et il n'en va pas non plus du don comme des suites du péché d'un seul: en effet, à partir du péché d'un seul, le jugement aboutit à la condamnation, tandis qu'à partir de nombreuses fautes, le don de grâce aboutit à la justification. 17 Car si par un seul homme, par la faute d'un seul, la mort a régné, à plus forte raison, par le seul Jésus-Christ, régneront-ils dans la * vie ceux qui reçoivent l'abondance de la grâce et du don de la justice. 18 Bref, comme par la faute d'un seul ce fut pour tous les hommes la condamnation, ainsi par l'oeuvre de justice d'un seul, c'est pour tous les hommes la justification qui donne la vie. 19 De même en effet que, par la désobéissance d'un seul homme, la multitude a été rendue * pécheresse, de même aussi, par l'obéissance d'un seul, la multitude sera-t-elle rendue juste. 20 La loi, elle, est intervenue pour que prolifère la faute, mais là où le péché a proliféré, la grâce a surabondé, 21 afin que, comme le péché avait régné pour la mort, ainsi, par la justice, la grâce règne pour la vie éternelle par Jésus-Christ notre Seigneur.

fleche

Chapitre 6

Mourir et vivre avec Jésus-Christ

Qu'est-ce à dire ? Nous faut-il demeurer dans le péché afin que la grâce abonde ? 2 Certes non! Puisque nous sommes morts au péché, comment vivre encore dans le péché ? 3 Ou bien ignorez-vous que nous tous, baptisés en Jésus-Christ, c'est dans sa mort que nous avons été baptisés ? 4 Par le baptême, en sa mort, nous avons donc été ensevelis avec lui, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, nous menions nous aussi une * vie nouvelle. 5 Car si (d) nous avons été totalement unis, assimilés à sa mort (e), nous le serons aussi à sa résurrection. 6 Comprenons bien ceci: notre vieil homme a été crucifié avec lui pour que soit détruit ce corps de péché (f) et qu'ainsi nous ne soyons plus esclaves du péché. 7 Car celui qui est mort est libéré du péché. 8 Mais si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui. 9 Nous le savons en effet: ressuscité des morts, Christ ne meurt plus; la mort sur lui n'a plus d'empire. 10 Car en mourant, c'est au péché qu'il est mort une fois pour toutes; vivant, c'est pour Dieu qu'il vit. 11 De même vous aussi: considérez que vous êtes morts au péché et vivants pour Dieu en Jésus-Christ.
12 Que le péché ne règne donc plus dans votre corps mortel pour vous faire obéir à ses convoitises. 13 Ne mettez plus vos membres au service du péché comme armes de l'injustice, mais, comme des vivants, revenus d'entre les morts, avec vos membres comme armes de la justice, mettez-vous au service de Dieu. 14 Car le péché n'aura plus d'empire sur vous, puisque vous n'êtes plus sous la * loi mais sous la grâce.

Servir la justice

15 Quoi donc ? Allons-nous pécher parce que nous ne sommes plus sous la * loi mais sous la grâce ? Certes non! 16 Ne savez-vous pas qu'en vous mettant au service de quelqu'un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance (g) qui conduit à la justice ? 17 Rendons grâce à Dieu: vous étiez esclaves du péché, mais vous avez obéi de tout votre coeur à l'enseignement commun auquel vous avez été confiés; 18 libérés du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice. 19 J'emploie des mots tout humains, adaptés à votre faiblesse. De même que vous avez mis vos membres comme esclaves au service de * l'impureté et du désordre qui conduisent à la révolte contre Dieu, mettez-les maintenant comme esclaves au service de la justice qui conduit à la * sanctification. 20 Lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l'égard de la justice. 21 Quels fruits portiez-vous donc alors ? Aujourd'hui vous en avez honte, car leur aboutissement, c'est la mort. 22 Mais maintenant, libérés du péché et devenus esclaves de Dieu, vous portez les fruits qui conduisent à la sanctification, et leur aboutissement, c'est la * vie éternelle. 23 Car le salaire du péché, c'est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur.

Chapitres suivants


Contact / Haut de page